CEVA

Inconfort articulaire du chien, quels sont les signes ?

L’arthrose est-elle une maladie réservée aux chiens âgés ou en surpoids ? Cette affection se prête à bien des idées reçues au risque de passer à côté d’un mal qui touche près de 20% de la population canine. Il est donc essentiel d'être attentif aux signes indiquant que votre compagnon souffre d’inconfort articulaire afin de le soulager rapidement.

Article sur l'arthrose à visée pédagogique et destiné au grand public

L’arthrose, un mal qui touche 1 chien sur 5

L'arthrose est une affection des articulations très fréquente dans l’espèce canine, puisqu’elle touche 1 chien adulte sur 5, quel que soit son âge. Elle est consécutive à une dégradation progressive du cartilage qui recouvre les os, au sein de l’articulation. Contrairement aux idées reçues, elle n’est pas uniquement liée au vieillissement naturel des articulations. Cependant, l’âge de l’animal, son poids et sa race sont des facteurs aggravants d’une maladie dont les premiers signes peuvent apparaitre dès la croissance.

 

Arthroseprimitive vs arthrose secondaire

On distingue ainsi l’arthrose primitive, qui touche le chien âgé de l’arthrose secondaire, consécutive à une malformation congénitale ou à un traumatisme (dysplasie, luxation…). Tandis que la première se manifeste par une usure généralisée des articulations due au vieillissement de l’animal, la seconde apparaît sur une articulation qui fonctionne mal ou fait suite à un choc ou une fracture.

 

Des prédispositions identifiées

Si tous les chiens peuvent être sujets à l’arthrose et que le vieillissement constitue la première cause d’arthrose canine, des traumatismes répétés et des prédispositions génétiques constituent un terrain favorable au développement de l'arthrose de manière précoce :

  • obésité,
  • malformations congénitales,
  • dysplasie de naissances et autres malformations.

La maladie s’avère plus fréquente chez certaines races de chiens, en raison de leur morphologie et de leur poids :

  • le labrador,
  • le berger allemand,
  • le golden retriever,
  • le rottweiler...

Des articulations douloureuses

En se détériorant progressivement, le cartilage articulaire qui recouvre les os au niveau des articulations perd son rôle d'amortisseur de chocs et provoque, comme chez l’homme, des douleurs chroniques. Le cartilage laisse alors place à la formation d’un tissu osseux anormal.

Les articulations douloureuses sont généralement localisées :

  • à la hanche,
  • au genou,
  • au coude,
  • à la colonne vertébrale,
  • au poignet.

Elles entraîneront chez l’animal des difficultés à se mouvoir parfois accompagnées de réactions inhabituelles.

 

Des signes annonciateurs

berger australien court dans le jardin

Un chien qui refuse des activités qu’il appréciait jusqu’ici, qui se lève plus difficilement après une période de repos, qui est réticent à jouer, à monter des marches, à sauter dans la voiture ou à courir devrait vous mettre la puce à l’oreille.

Ce mal est d’autant plus accentué lorsque le climat est froid et humide.

« Le matin, ou lorsqu’il se réveille après une sieste, on dirait qu’il est un peu rouillé. Il ne marche pas vite, il est un peu raide et il bouge bizarrement. Ce qui m’a le plus surprise, c’est qu’il a arrêté de sauter d’un coup les 4 marches qui le ramènent du fond du jardin et il les descend désormais l’une après l’autre. Ce n’est tellement pas lui ! » confie la propriétaire de Whiskey sur son blog Runwithurdog

Ces changements de comportements annoncent en effet les premiers signes d’un inconfort articulaire qui peut rapidement évoluer vers un handicap moteur bien plus prononcé. Une arthrose bien installée se manifestera par des crises de plus en plus fréquentes qui pourraient conduire votre animal à adopter une posture inhabituelle pour uriner ou à vous gratifier de grognements lorsque vous le caressez, avec pour dernier stade une grande perte de mobilité voire une incapacité à se lever. Au pic de la crise, alors que la douleur se fait de plus en plus intense, votre chien peut avoir un comportement inhabituel, allant jusqu’à mordre.

 

L’importance d’un dépistage précoce

berger australien fait des exercices pour son arthrose

Face à la douleur, le chien s’économisera dans ses déplacements quotidiens afin de ne pas solliciter sa ou ses articulations malades, avec pour effet une diminution de son activité. Cette sédentarité est plutôt mal venue puisqu’elle entraînera progressivement une fonte de la masse musculaire et une prise de poids, deux facteurs aggravants de l’arthrose canine.

Pour conjurer ce cercle vicieux, il est impératif de détecter tout signe d’inconfort articulaire le plus tôt possible. S’il est impossible de réparer le cartilage endommagé, un traitement adapté permettra de ralentir l’évolution de la maladie, d’espacer les crises et de soulager la douleur. Un diagnostic précoce augmentera les chances d’offrir à votre chien une retraite paisible et confortable.

Découvrez comment le collier YOOS agit naturellement pour soulager l'inconfort articulaire de votre chien.

Le collier YOOS est un produit de confort destiné exclusivement aux chiens en cas d'inconfort articulaire.
YOOS n'est pas un médicament. En cas d'apparition de symptômes, consultez votre vétérinaire.